LA RECHERCHE EN ARCHIVES

L'équipe recherche et étudie tous les documents anciens se rapportant à la ville de Brie et à son histoire avec un retour systématique aux sources d'archives (Archives communales, départementales et nationales).

Par exemple, l'étude des censiers (grands livres des anciens impôts fonciers) et des cartes anciennes permet de comprendre progressivement comment s'organisait notre ville depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours : parcellaire, emplacement des marchés, des artisans, des hôtels particuliers, etc...
Un travail de fourmis aboutissant à l'élaboration des plans anciens de la ville.

  Extrait du "Comptes des forests et des eaux" (1348 - B.N.)

 

 
 
Les principales sources historiques manuscrites sont :
  • Les Comptes de Jehanne d'Evreux (XIVe siècle), reine de France, qui résida et mourut au château, et y fit exécuter de nombreux travaux. (Archives nationales et Bibliothèque nationale)
  • Deux recueils d'aveux de fiefs de la châtellenie, du XIVe siècle (Archives nationales)
  • Deux censiers du XIVe siècle (Archives nationales)
  • Les comptes de Louis D'Orléans (Archives nationales)
  • Un censier du XVe siècle (Archives départementales)
  • Un censier du XVe siècle (Archives nationales)
  • Les censiers et terriers du XVIe siècle (Archives communales)
  • Trois comptes rendus de visites des bâtiments au XVIIe siècle (Archives départementales)
  • Les actes d'engagement du domaine du XVIe au XVIIIe siècles
  • Les archives privées de la famille d'Orléans
  • Les actes notariés (Minutier central et Archives départementales).


 Exemple d'un travail de traduction sur un texte de 1393
Cliquer sur le texte pour utiliser la loupe et actionner la molette pour règler le grossissement.


Loys, fils de Roy de France, duc d'Orliens, conte de Valois et de Beaumont, à nostre amé et féal trésorier Jehan Poulain, salut.
Nous voulons et vous mandons que, des deniers de nos finances, vous baillez et délivrez à nostre amé Regnault de Gaillonnel, garde et capitaine de nostre chastel de Briconterobert, la somme de trois cens frans que nous lui avons donné et donnons de grace espécial par ces présentes, tant pour considération des services qu'il a longtemps fais à feue nostre très chière et très amée tante la duchesse d'Orliens, que Dieu pardonne, et de plusieurs services et plaisirs qu'il nous a fais, comme pour ce que nous l'avons deschargé, ou entendons briefment descharger, de la dite garde et capitainerie, pour certaines causes qui nous muevent espécialment à ce.
Et par rapportant ces présentes et quittance sur ce, la dite somme de 300 frans sera plainement allouée en vos comptes, par nos amés et féaux les gens ordonnés à l'audition de nos comptes,non obstant ordenances, mandemens ou (descris...) au contraire.
Donné à Saint Germain en Laye le 6me jour de décembre l'an de grace 1393.
Par Monseigneur le duc,
signé : Thierry