LA RESTAURATION DE SAUVEGARDE

Les structures médiévales mises au jour, les tours et les cheminées du château sont progressivement restaurées en liaison avec la Direction Régionale des Affaires culturelles. Les travaux sont toujours précédés d'une étude archéologique du bâti (relévés pierre à pierre, photos, prélèvements). La maçonnerie et la taille de pierre sont donc pratiquées au château par l'équipe de bénévoles, aidée par des professionnels.

Depuis 2003, un important programme de restauration des courtines et des tours portes a été mené sous la direction de l'architecte en chef des Monuments Historiques, en refermant les brèches de l'enceinte du XIIe siècle.

Restauration intérieure de la
courtine S.O. par les bénévoles - 1988


Place
z la souris sur les photos suivantes pour voir le travail effectué...

 
La Tour Nord
est une tour d'angle. Le parement extérieur avait été presque entièrement pillé et sa restauration a permis à la tour de retrouver sa forme d'origine. La salle basse est éclairée par un unique jour d'où l'on ne peut tirer.
Le premier étage était très arasé, seul le plan au sol reste lisible. L'accès à cette salle haute se faisait par un couloir à angle droit, à partir du bâtiment adjacent. Au XVIIe siècle, le premier étage de la tour abritait un pigeonnier.
   
 
La Tour Ouest
est une tour d'angle. Elle présente aujourd'hui deux niveaux.
A l'origine, l'accès à la salle basse, se faisait à partir du premier étage par un trou d'homme maçonné dans la voûte. L'accès actuel se fait par une ouverture tardive percée de façon grossière dans la muraille du rez-de-chaussée.

   
  La Tour Sud-Est, tour engagée, a été vraisemblablement détruite au XVIIe siècle. Sa destruction avait ouvert une brèche importante au milieu de la courtine Sud-Est, rebouchée par des éléments de réemploi.
La fouille des parties enterrées et des maçonneries de rebouchage a permis de redéfinir et de restaurer la structure d'origine du rez-de-chaussée avec sa porte d'entrée et la fosse de latrines à deux canaux.