XVIe siècle

A partir du règne de François Ier, le château et ses terres furent confiés par le Roi à certains de ses proches, soit à titre de faveur ("don pour un temps"), soit par vente conditionnelle avec faculté de rachat ("l'engagement"). Citons parmi eux : Louis Poncher, Philippe de Chabot, le maréchal Jean Caraccioli, Balthazar Gobelin, Claude de Bullion surintendant des finances de Louis XIII.

Au milieu du siècle, diverses familles de seigneurs italiens, proches de Catherine de Medicis (Aquaviva, Pierrevive, Gondi), détinrent le château, mais laissèrent l'édifice se dégrader, provoquant même l'incendie des planchers et de certaines charpentes.


   Amiral Chabot

Un arrêt du Parlement fut nécessaire en 1567 pour faire cesser ces déprédations.

A la fin du siècle, Balthazar Gobelin, un fidèle d’ Henri IV, y fit faire des réparations.

Le château était encore en état de recevoir le jeune Louis XIII par deux fois, en 1609 et 1611.