XVIIe siècle
Bibliothèque Nationale
   

n 1649, lors des troubles de la Fronde, la ville, puis le château de Brie-Comte-Robert, furent pris par les troupes royales commandées par le comte de Grancey. Le château fut canonné par une batterie pendant plus de cinq heures, perdant ainsi sa tour sud-est.

La remise en état ultérieure dut être très modeste : en 1681, le château était considéré comme "...inhabitable, les fossés comblés d'immondices, le jardin en friche...".

Le Président Jean-Antoine de Mesmes, engagiste de 1688 à 1723, fit faire divers travaux d'entretien au niveau des toitures, et des réparations aux ponts d'accès. Des procès verbaux de visite du domaine, et des baux à ferme de cette époque, décrivent quelques aménagements intérieurs. Le château était alors habité par des particuliers.



Détail du tableau de Sauveur Leconte représentant le Combat de Brie-Comte-Robert en 1649, et sur lequel apparaît le château.